Ma mamy était assise à son chevet. Elle a doucement tourné la tête et j’ai vu une larme, immobile, sur sa joue. J’avais bien réalisé qu’elle pleurait, mais comme les vieux font ; sans vraie larme qui perle mais plutôt avec de l’humidité sous l’oeil, comme si leur peau fine transpirait leurs pleurs. Et je me suis demandé depuis quand cette larme était là.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s